Infos sur le rugby en fauteuil roulant

Le rugby en fauteuil roulant est un sport qui s'adresse aux athlètes des deux sexes, ayant un handicap lié à la mobilité dans au moins trois membres.  Ce sport unique inventé par des athlètes handicapés combine certains éléments du basket-ball, du handball et du hockey sur glace.  L'objectif du jeu consiste à transporter un ballon au-delà de la ligne de but adverse.  Pour que le but compte, les deux roues du fauteuil du joueur ou de la joueuse doivent franchir la ligne de but, et il ou elle doit tenir fermement le ballon lors du franchissement de la ligne.  Tous les athlètes de rugby en fauteuil roulant jouent dans un fauteuil manuel.  Les joueurs doivent satisfaire aux critères minimaux d'incapacité du rugby en fauteuil roulant et doivent pouvoir être classés selon les règles de classification du sport.  Cliquez ici (lien vers les règles) pour consulter les règlements complet.

Historique

Le rugby en fauteuil roulant a été inventé en 1977 à Winnipeg, au Canada, par un groupe d'athlètes tétraplégiques qui voulaient essayer autre chose que le basket-ball en fauteuil roulant.  Ils voulaient un sport permettant aux athlètes ayant une fonctionnalité réduite des bras et des mains, de participer à part entière.  Le sport qu'ils ont inventé s'appelait à l'origine le «murderball», mais on l'appelle maintenant le rugby en fauteuil roulant.  D'ailleurs, un des ses fondateurs, Duncan Campbell, fait partie du comité organisateur de la Coupe Canada, et il est coordonnateur national du programme Au-delà des limites pour l'Association canadienne des sports en fauteuil roulant.

Le rugby en fauteuil roulant a fait son apparition pour la première fois hors du Canada en 1979 lors d'une démonstration à la Southwest State University au Minnesota.  La même année a eu lieu le premier Championnat canadien de rugby en fauteuil roulant.  La première équipe américaine a été formée en 1981, et le premier tournoi international, opposant des formations du Canada et des États-Unis, a eu lieu en 1982.  Pendant les années 1980, d'autres tournois locaux et nationaux ont eu lieu dans divers pays.  Le premier grand tournoi international a été organisé en 1989 à Toronto, et il regroupait des équipes du Canada, des États-Unis et de la Grande-Bretagne.  C'était un grand pas en avant vers le développement de compétitions internationales et d'une coopération au niveau mondial.

Le rugby en fauteuil roulant a fait sa première apparition au programme des Jeux mondiaux en fauteuil roulant en 1990, à titre de sport de démonstration.  En 1993, 15 pays participaient, et ce sport a été reconnu officiellement comme sport international pour les athlètes ayant un handicap, et la Fédération internationale de rugby en fauteuil roulant (IWRF) a été créée comme section sportive de la Fédération internationale des sports en fauteuil roulant de Stoke Mandeville (ISMWSF).  Sept pays ont pris part à la compétition de rugby en fauteuil roulant des Jeux mondiaux en fauteuil roulant de Stoke-Mandeville de 1993.  En 1994, le rugby en fauteuil roulant a été reconnu officiellement à titre de sport paralympique par le Comité international paralympique.   Le premier Championnat du monde de rugby en fauteuil roulant a eu lieu à Notwil, en Suisse, en 1995, et il regroupait huit équipes.  En 1996, le rugby en fauteuil roulant a été inclus comme sport de démonstration aux Jeux paralympiques d'Atlanta.

En 2000, le rugby en fauteuil roulant a été inclus pour la première fois au programme officiel des compétitions des Jeux paralympiques, c'était aux Jeux paralympiques de Sydney.  Puis, il a également figuré aux programmes des Jeux paralympiques d'Athènes en 2004 et de Beijing en 2008.  Actuellement, le rugby en fauteuil roulant est pratiqué activement dans vingt-six (26) pays, et il est en développement dans au moins huit autres pays.

Qui peut jouer?

Pour être admissibles à jouer au rugby en fauteuil roulant, les athlètes doivent avoir un handicap qui touche leurs bras et leurs jambes.  De plus, ils doivent être capables physiquement de propulser avec leurs bras un fauteuil roulant  manuel.  Les athlètes ayant un handicap neurologique doivent avoir au moins trois (3) membres ayant une fonctionnalité limitée, et les athlètes n'ayant pas de handicap neurologique doivent avoir une fonctionnalité limitée dans leurs quatre (4) membres.  La majorité des joueurs de rugby en fauteuil roulant ont des lésions à la moelle épinière ayant entraîné une paralysie partielle ou totale des jambes, et une paralysie partielle des bras.  Les autres groupes d'athlètes ayant un handicap représentés sont ceux atteints de polio, de paralysie cérébrale, de certaines formes de dystrophie musculaire, de dysmélie, d'amputations, ou d'autres problèmes neurologiques comme le syndrome de Guillain-Barré.

Un système de classification assure que des athlètes de divers niveaux d'incapacité puissent concourir ensemble.  On attribue à chaque athlète une valeur en points qui correspond à son niveau de fonctionnalité, allant de 0,5 (les plus handicapés) à 3,5 (les moins handicapés).  Le total maximum de points de tous les joueurs d'une équipe se trouvant en même temps sur le terrain est de huit (8) points.

La classification est la même pour les hommes et les femmes, qui concourent également dans les mêmes équipes.  Il n'y a pas de compétitions distinctes pour les hommes et pour les femmes.  Cependant, l'équipe a droit à 0,5 point supplémentaire au total pour chaque femme faisant partie de son alignement.

Équipement

Les athlètes utilisent des fauteuils roulants manuels.  Les règles du rugby en fauteuil roulant imposent des spécifications détaillées aux fauteuils roulants, afin d'assurer la sécurité des participants et l'équité du jeu.  En compétition internationale, tous les fauteuils roulants doivent respecter ces exigences.  Pour les débutants, n'importe quel  fauteuil roulant manuel convient, même s'il est plus facile de jouer avec un fauteuil spécialisé pour le rugby en fauteuil roulant.  D'ailleurs, beaucoup de joueurs utilisent des fauteuils de basket-ball en fauteuil roulant adaptés.  Le jeu se joue avec un ballon blanc de taille et de forme identiques à celles d'un ballon réglementaire de volley-ball.  En plus du ballon, il faut des cônes de plastique ou autres marques similaires pour indiquer les lignes de but.  Il faut aussi un chronomètre de la partie, et n'importe quel chronomètre utilisé pour le basket-ball, le handball ou d'autres sports semblables convient.

Installations

Le rugby en fauteuil roulant se joue en salle, sur un terrain de basket-ball de taille normale.  La surface préférée est le bois franc, bien que d'autres surfaces soient également acceptables.  La surface de jeu doit être accessible aux athlètes en fauteuil roulant.  Toutes les installations utilisées pour le basket-ball en fauteuil roulant conviennent au rugby en fauteuil roulant.

informations supplémentaires

Règlement international de rugby en fauteuil roulant .